Pindarus

Pardini, A. (1999), “Sei responsioni pindariche (Priscian. Metr. Ter. 427 Keil = Pind. Fr. 177 Maehler)”, Rivista di Cultura Classica e Medievale, 41, p. 201-207.

Pretagostini, R. (1977), “Prisciano ed alcuni versi giambici nella lirica greco arcaica (Alcmane, Anacreonte, Simonide e Pindaro)”, Quaderni Urbinati di Cultura Classica, 26, p. 63-78.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Alessandro Garcea (30 décembre 2019). Pindarus. CGL. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/mm2p


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.