Cato

Boas, M. (1930), “Cato und Iulianus von Toledo”, Rheinisches Museum, 79, p. 183-196.

Cicala, V. (1976-1977), “A proposito di una dedica a Diana Nemorensis. Cato ap. Prisc. IV p. 129 = HRR I p. 72”, Rivista Storica dell’Antichità, 6-7, p. 301-305.

Mazzarino, A. (1983), “Charisiana”, Nuovi Annali della Facoltà di Magistero, Messina, p. 1, 395-399.

Rossbach, O. (1923), “Ein nicht erkanntes Bruchstück eines Cato”, Philologische Wochenschrift, 43, p. 624.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Alessandro Garcea (30 décembre 2019). Cato. CGL. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/mm1t


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.